Photographer
Nomade Magazine.png

Nomade Magazine

 
Nomade Magazine

Below are all of the articles I wrote for Nomade Magazine.
Please take note that the texts published by this media are in French.

 

La course contre l'éphémère

Voyager, c’est avant tout un état d’esprit. Au beau milieu de l’inconnu, on est qui on veut, comme on veut, sans censure. Un peu comme si toutes nos peurs étaient atténuées par la distance qui nous sépare de notre chez nous, ce petit cocon douillet qui est trop souvent synonyme de zone de confort. Ou du moins, c’était ce que je croyais avant d’entreprendre mon tour du monde en novembre 2016. Aujourd’hui, alors que j’en suis à mon septième mois de voyage consécutif, je réalise que c’est les deux pieds ancrés dans mon appartement de la rue Saint-Denis à Montréal que j’ai vécu le plus grand sentiment de libération en lien avec mon désir de tout quitter.


Nomades dans l'Âme

Il y a les voyageurs qui planifient, que ce soit à la dernière minute ou des mois d’avance. Règle générale, ils s’assurent de respecter leurs visas et d’avoir un endroit où dormir chaque soir. Mais il existe aussi un autre type de nomade; celui qui ne croit pas au système et qui refuse de vivre à l’intérieur des limites que celui-ci lui impose. Son parcours est souvent plus risqué, mais ô combien imprédictible. Au cours des derniers mois, j’ai rencontré quelques personnes qui ont à la fois bénéficié et souffert de leur désir insatiable de liberté. Voici l’histoire de deux d’entre eux.


Faut-il être malheureux pour partir?

Je voyage en Asie depuis plus de deux mois et la plupart des voyageurs à long terme que je croise ont une histoire semblable: ils étaient surmenés par leur travail, se sentaient incompris par leurs proches et avaient besoin de se retrouver eux-mêmes. Je considère ces raisons plus que valables pour tout quitter et partir à l’aventure, mais pourtant je ne me retrouve pas dans ce discours et je ne crois pas être la seule.


Voyager à travers Instagram

Parmi tous les réseaux sociaux, celui qui attire le plus l’attention lorsque vient le temps de partager des photos est indéniablement Instagram. En tant que photographe, c’est naturellement la plateforme que je préfère; non seulement elle est simple, efficace et une source d’inspiration non négligeable, mais elle nous permet également de connecter avec de parfaits inconnus dont les intérêts se rapprochent des nôtres.